Archive

Archive for September, 2014

Die frühe BRD…

trop souvent donne juste envie de vomir…

Karen Schönwälder – “La libéralisation est-elle seule à représenter un progrès?” dans Histoire et Migrations en Allemagne

En 1951, on remit en vigueur l’ordonnance policière de 1938 sur les étrangers, qu’on prit ensuite comme base pour élaborer la loi fédérale.

Dès 1952, la municipalité de Munich décida d’élaborer une loi sur les étrangers qui lui donnerait la possibilité d'”expulser les étrangers criminels et asociaux“, car “tant l’infiltration illégale en provenance de la Zone soviétique que -surtout- les entrées illégales d’étrangers [un exemple donné était celui de personnes déplacées revenues d’Israël], aggravent la situation du logement, déjà extrêmement tendu, pèsent fortement sur le marché du travail et sur l’assistance publique, enfin augmentent sans nul doute la criminalité.”

Les étrangers cherchant a être reçus en R.F.A. ne peuvent pas vraiment être considérés comme une élite“, estimait le ministère d’Etat à l’intérieur de Bavière en 1959. “Une grande partie des arrivants se compose d’éléments asociaux, criminels et aux opinions politiques peu sûres.”

En juin 1951, le ministère fédéral de l’Intérieur pressa le ministère du travail de reconnaître que “la situation spéciale de l’Allemagne, caractérisée par un afflux incontrôlé d’étrangers et d’apatrides à la suite de la guerre de l’Après-guerre, ne pourrait être administrée” seulement d’après les dispositions de l’ordonnance sur les étrangers. Là encore, on escamotait le fait que les étrangers et les apatrides n’étaient pas arrivés dans “un afflux incontrôlé” mais avaient souvent été déportés en Allemagne comme prisonniers ou travailleurs forcés.

Categories: Uncategorized